Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
segolin183

segolin183

Mi-ange mi-démon

Publié le par nesci marc
Publié dans : #Humour en rimes

J'aime les histoires qui finissent bien

Se marièrent et eurent beaucoup.....

D'amants à défaut d'enfants!

 

On reste ensemble à cause des gosses

Ah vous n'aviez pas mis de capote anglaise

Parce que vous détestiez l'amour plastique

 

Il eût fallu laisser votre sexe mutique

Se contenter de caresses qui se taisent

Dans ce début d'amourette un peu fausse

 

Vous savez ,elle couche avec son cousin

Z'avez vu le fils ,on dirait un fou!

Il ressemble à un mutant.......

 

Elle a eu très tôt la honteuse bosse....

Trop tôt disent quelque adeptes de l'exégèse

Que squattent matin et soir les catholiques

 

Mais le séduisant curé un peu coquin

Pardonne de son confessionnal et absout

Car il connait de très près votre maman

 

Ah mince depuis il est défroqué ,quelle rosse

Et il a épousé une magnifique blonde hollandaise

J'espère que son sexe n'est pas en plastique

 

Pour qu'il assure son conjugal destin

Honorer son épouse ,découvrir le loup

Et lui faire beaucoup d'enfants......

 

Marc Nesci (toujours en ce long mois de Juin 2017)

 

 

 

Voir les commentaires

Publié le par nesci marc
Publié dans : #Fable

Un grand corbeau coloré de jais,
Habillait gratis ses congénères,
D'un humour qu'il avait plutôt gai,
Chaque jour de plus en plus prospère,

 

Il donnait le matin une audience,
Croassant de superbe façon,
Ecouté pour sa belle éloquence,
Ses paroles dignes de raison,

 

Le volatile avait auditoire,
Des pipelettes, nombreuses pies,
Jacassant au fil de ses histoires,
Et ses envolées de drôlerie,

 

Il habitait un logis curieux,
Perché sur une page du Net,
Plumes hérissées par sujets furieux,
Lui faisant pousser la chansonnette,

 

Il sévit toujours, je vous rassure,
Régalant du sel de son esprit,
Cet oiseau dit de mauvais augure,
Vous fera oublier vos soucis.

 

Line Noël

Aucun texte alternatif disponible.

Un flamboyant renard écoutait grands discours,
Ses oreilles pointées vers le corbeau en verve,
Caché derrière le mur situé aux alentours,
Malgré que l'orateur précieux souvent l'énerve,

 

Le goupil était jeune, le regard séduisant,
Doté d'une silhouette élégante et musclée,
Embelli d'une queue au roux éblouissant,
Attirant toutes belles éprises du futé,

 

L'emplumé commençait à lasser le roublard,
Par journaliers palabres et propos sentencieux,
Son ton acidulé, son esprit goguenard,
Faisant s'ébouriffer du canidé la queue,

 

Un jour, il décida de rabaisser caquet,
Interrompant soudain long verbiage du Maître,
Devenu déconfit et tout-à-coup muet,
Lorsqu'il vit le renard devant lui apparaître,

 

Bonjour, Monsieur du Corbeau, lui dit le goupil,
Cessez donc de nous assommer de vos sornettes,
Vous n'êtes qu'un corvidé venu de la ville,
Qui ne sait même pas pousser la chance au Net,

 

Le corbeau sans retard rangea son bec crochu,
Jurant mais un peu tard contre museau pointu,
Le renard si finaud n'eut qu'à glapir sous cape,
Content que le vilain corbeau enfin s'échappe.

 

Line Noël

Aucun texte alternatif disponible.

Voir les commentaires

Publié le par nesci marc
Publié dans : #poesie

J'ai caressé tes mots

Senti le souffle chaud de ta poésie

Le délicat parfum de ta peau......

 

Je t'ai aimé de suite

 

Murmuré à l'oreille des phrases de Rimbaud

Qui parlent si bien de la vie

De tout ces sombre héros

 

Qui n'aiment que la fuite

 

Pour apaiser tous nos maux

Les relativiser en écrits.....

Ne plus devenir sot

 

Apprendre des pages instruites

 

Faire l'amour à des photos

Revisiter cette sublime galerie

Relire ou lire Voltaire et Rousseau

 

Se mettre à la conduite.....

 

Tenter de monter sur le radeau

De la méduse ,sonner l'hallali

Philosophie de la peinture de Géricault

 

Une lithographie qui s'ébruite

 

Au début d'un 19e siècle en renouveau

Où les grèves des mineurs en contredits

Des patrons exploiteurs et "salauds"

 

Et ensuite......

 

Découvrir l'Amérique et Paulo Coelho

Ces écrivains de lointaine Acadie

Qui saccadent et disent au son du banjo

 

Où les filles du Bayou séduites

 

Chantent le Français de Bordeaux

Cette admirable langue enrichie

De si poétiques mots....

 

Cette langue est gratuite

 

Respectez au moins ses mots

A défaut de connaitre la poésie

Vous finirez moins idiots!

 

Marc Nesci (Juin de canicule 2017)

 

 

Voir les commentaires

Publié le par nesci marc
Publié dans : #poesie

Qu'est-ce qu'il me reste!

Des chansons de geste

Des moitiés de zeste

Quelque vestes

De beaux souvenirs

Un AVC......

Un double WC

Un rasoir à trois lames

Une pour me raser

La seconde pour penser

La troisième pour t'aimer

Un ex-président ectoplasme

Ordi,smartphone et tablette

De chocolat à 90 pour cent

Une omelette

La vue qui baisse

Sauf les caresses et le reste

Qui compte pour un mec

C'est l'histoire d'un .....

Un peu rital ,un peu Niçois

Qui aime les blondes

Mais pas que..quoique!

La salade.....et les farcis

La pastachuta ,les gnocchis

du pauvre à la Kartoffel

Le pays de la tour Eiffel

La poésie

La philosophie

La littérature

Celle qui fait des ratures

Dans mon existence terrienne

Qui me pose question

Qui suis-je

Où vais-je

Vers la fin

De la mienne

Et ce modeste texte

Où je copie Prévert

Comme un singe en Hiver

Qu'ils sont beaux

"Les enfants du paradis"

Sous la "brume" de ces modestes mots

Qui restent à "quai" comme ma putain de vie!

 

Marc Nesci (je m'ennuyais et j'ai écrit comme je pensais)

                      -------

Marc ,en cas de publication par mes soins de ces brouillons écrits ne pourra répondre ni sur le blog ,ni sur facebook et sur le site Oasis et il s'en excuse par avance ,je publie ce jour pour lui en cochant ses abonnés,les réseaux sociaux ainsi que le site Oasis des Artistes!

Viviane la voisine pour Segolin183

 

Voir les commentaires

Publié le par nesci marc
Publié dans : #poesie à la Prevert

Oui je sais!

J'fais beaucoup de fautes

A force de faire la fête aux mots

 

Je les esquiche ,les estrancine

Les escagasse ,les panisse......

Les carabistouille ,les diabolise

 

Ne déifie que la beauté

En offrande à mes hôtes

Lorsqu'ils viennent pour le cadeau

 

Leur dessine des phrases mutines

Des termes à donner la jaunisse

Conjugaisons en électrolyse

 

Oui ,je sais.....

je suis le diable des mots

Le Méphistophélès de la note!

 

Pour l'instant c'est tout ce que je sais!

Mais ça au moins je le sais..........

 

Marc Nesci (Juin 2017 ,les foins coupés et rangés)

Voir les commentaires

Publié le par nesci marc
Publié dans : #poesie

L'hiver s'achève.....

La plage fait la grève

Le sable soulève les coquillages

 

Et je suis toujours vivant!

 

C'est une philosophie de vie

Le ressac des vagues en écume

Fulmine sa colère en mauvais présage

 

Et malgré les ans ,toujours vivant....

 

Bien que vide et poli par le temps

Mon chemin parsemé d'amertume

S'accroche à ton souriant visage

 

Qui me rend encore plus vivant.....

 

Faut que je me pousse

Laisser aller ce moment

Mais je ne suis pas si sage

 

Pour les sentiments

Si la vie veut bien me laisser vivant!

 

Marc Nesci (Début Juin 2017)

Merci à Gerry boulet (hélas décédé) du groupe Offenbach pour le titre de la chanson interprétée "toujours vivant"

Voir les commentaires

Publié le par nesci marc
Publié dans : #poesie

Le temps menace....

Bâché et bouché

Comme les gens

 

A l'instar de ces vents

De droite ,de gauche

Violents et tenaces

 

Ces actes du moment

Qui glacent......

Le sang!

 

Le temps menace

Nature ensanglantée

Sur tous nos sentiments

 

Puis il efface

Les affres du temps passé

Renaissance de la vie et du Printemps!

 

Ainsi va la vie ,elle trace

Sa douloureuse destinée

Où l'autre ,si joliment!

 

Marc Nesci (période des foins 2017)

 

Voir les commentaires

Publié le par nesci marc
Publié dans : #coup de gueule anti-religieux, #poesie

Mince ,Dieu a encore pris 100 000 ans dans le buffet:

                      ------

Père pardonne aux Anthropologues  " ils ne savent pas ce qu'ils font"

-Et pendant ce temps-la des p'tits cons décérébrés tuent au nom d'Allah des innocents qui voulaient juste vivre.....

Franchement j'en ai plein les bottes de toutes ces religions qui nous empêchent la liberté ,lorsque vous aurez compris qu'il n'y a rien de plus beau que la vie.....vous nous lacherez peut-être mais pour éradiquer sept milliards d'humains même si vous terrorisez.....vous n'aurez pas assez de toutes les vies depuis que l'humanité existe soit 300 000 ans et bonne chance au barbier des Dieux!

Marc

-

Voir les commentaires

Publié le par nesci marc
Publié dans : #poesie

J'aime

Ce que tu es

Ta douce fraicheur

 

J'aime

Ta générosité

Ta troublante sincérité

 

J'aime....

Tes tercets et quatrains

Tes sonnets et alexandrins

 

J'aime

Ce que tu m'inspires

Au diable et même pire

 

J'aime

Ta suave peau

La musique de tes mots

 

J'aime

Tes silences

Ta pudeur d'élégance

 

En fait ,je t'aime

Même si tu n'existes

Qu'en songe de poésie!

 

Marc Nesci (Lundi où la pente à la côte)

Voir les commentaires

Publié le par nesci marc
Publié dans : #revendication poetique

Si la vie voulait bien me rendre la vie

Alors que d'autres la prennent

A des filles et garçons jolis

 

Et si le Dieu que les hommes ont créé

Voulait bien m'écouter ,me comprendre

Si il n'avait ne serait-ce qu'une âme

 

Pourquoi tous ces massacres d'innocents

Ces milliardaires qui écrasent tout

Ces dictateurs sanguinaires......

 

Pourquoi ,mon Dieu, pour qui

Ce trop plein de haines

Cette internet chienlit

 

Cette planète terre si divisée

Que l'on arrête pas de descendre

En interdisant même la liberté aux femmes

 

Et pourtant en la dessinant.....

Tu l'as doté de jolis bouts

Attrayants pour l'imaginaire!

 

Et pourtant tout les jésus crient....

Leur grandes tirades sur la scène

Le thème " s'il vous plait ,rendez nous la vie"

 

Marc Nesci (Fin Mai 2017)

Voir les commentaires

Articles récents

Hébergé par Overblog