Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
segolin183

segolin183

Mi-ange mi-démon

Publié le par nesci marc
Publié dans : #poesie

Lors de ces voyages

Arthur trouva le Rhin beau

De l'aire de Victor Hugo

 

Adoubant notre Dame

De Paris,pendant qu'Esmeralda

Avait Frolot et Phoebus

 

A Samain alors Quasimodo

Leur dit Du Bellay

Allez Boir'l'eau de la Fontaine

 

L'écrivain naturaliste et moraliste

Fut convoqué au Sully Prudhomme

Pour mise en Héredia

 

Cependant qu'Anaïs Nin

Plaidait en vers laine

Avec un Appeau linéaire

 

S'exclamant à l'instar

De Pierre de Ronsard

Mignonne,Allons voir si la rose

 

A la couleur du Nerval

Le bouquet du Corbière

Où le parfum de Noailles

 

Ce nez de Rabelais

Instruit auprés de Racine

Avait l'odorat de Lamartine

 

Et l'ouie d'Alfred de Musset

C'est alors que Prévert

Scénarisa Boris Vian

 

Qui mettait Aragon en musique

Avec l'aide de Cocteau

En aimant Césaire

 

Puis ils jouèrent au pendu

Avec François Villon

Spécialiste d'Ovide

 

Firent un signe de la main

A la quenotte de Queneau

Une bise à andré Chedid

 

Mais ils étaient Mal Armés

Pour l'Art Thau de Valery 

Préferant Mérimée aux Cendras

 

Le voyage était bien entamé

Anatole France si bien carrossé

Que Martin Tzara piqua un Char 

 

Poétiquement Jacob appris le Breton

Peguy devint l'élu Art

En pierre Ponge!

 

 

Merci aux poètes et poétesses suivants pour leur participation dans l’ordre d'apparition!


Arthur Rimbaud
Victor Hugo
Charles Baudelaire
Albert Samain
Joachim du Bellay
Nicolas Boileau
Jean de la Fontaine
Sully Prudhomme
José Maria de Héredia
Anaïs Nin
Paul Verlaine
Guillaume Apollinaire
Pierre de Ronsard
Gérard de Nerval 
Tristan Corbière
Anna de Noailles
François Rabelais
Pierre Racine
Alphonse Lamartine
Alfred de Musset
Jacques Prévert
Boris Vian
Louis Aragon
Jean Cocteau
Aimé Césaire
François Villon
Ovide
Raymond Queneau
Andrée Chedid
Stéphane Mallarmé
Antonin Artaud
Paul Valéry
Prosper Mérimée
Blaise Cendras
Anatole France
Martin Tzara
René Char
Auguste Le Breton
Max Jacob
Charles Peguy
Paul Eluard
Francis Ponge


Et je m'excuse pour tout ceux et celles oubliés


Marc Nesci (le 27 Janvier 2016)








 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Publié le par nesci marc
Publié dans : #poesie

"On était heureux et on ne le savait pas"

 

Ado dans les seventies

Prévert venait juste de partir

Je regardais gourmand ,ma copine de classe

 

Le dimanche soir,j'achetais des smarties

Avant que de continuer à lire

Paroles ,spectacles et fatras....

 

C'était un collège/pensionnat celèbre

Dans la ville de Jean-baptiste Poquelin

Du déjanté Bobby Lapointe

 

A cette époque,je suis devenu un peu zèbre

Moitié Peace and love ,moitié malandrin

N'étant pas adepte des mains jointes

 

C'était des années bénies

Où l'insouciance flirtait avec le pire

La découverte de la poésie et sa grâce

 

L'amour des livres ,de la philosophie

La beauté des " Bilitis " à mourir

Des petits mots en dédicace

 

"Make love not war" pour éviter le funèbre

Treillis militaire,foulards d'indiens

Pour conjurer les casques à pointe

 

Quarante ans aprés,on s'approche des tenèbres

Laissera-t-on une trace pour les futurs humains

De nos années Babas cool et hippies sans crainte

 

Marc Nesci (le 25 Janvier 2016)

 

 

Voir les commentaires

Publié le par nesci marc
Publié dans : #poesie

La neige au soleil

Sur une peau sucrée

Tes lèvres au goût de miel

 

Un doux ciel

 

La couleur de tes yeux

Sur une bouche gourmande

La blondeur de tes cheveux

 

Un peu d'heureux

 

La douceur de ton ventre

Le galbe d'une jambe

Sensualité au centre

 

Le corps exulte,diantre

 

Un peu de tendresse

Pour mon coeur blessé

Tendre caresse

 

Un doux baiser

 

Une poétique complicité

Délice de l'âme

Sincère melopée

 

Simplement une femme!

 

Marc Nesci (le 23 Janvier 2016)

 

Voir les commentaires

Publié le par nesci marc
Publié dans : #poesie

Cachez ces saints que je ne saurai voir

Comme le divin Amour d'Emilion

Un saint Estèphe en caresse

 

Le bisou au saint Marcellin

Le patin au saint Nectaire

Le coït au saint Chinian

 

Cachez ces saints que je ne saurai voir

Tous ces saints qui nous glacent

Avant que Mars ne s'efface

 

Ou montrez-nous vos seins

Dessins animés en intermédiaire

Pour apaiser nos sentiments

 

Cachez ces saints que j'aimerai bien boir'

Ce fruité du Roussillon

Ce rosé de la messe

 

Ce soin de bouche à la saint Saturnin

Un hold-up à la cave des Vendémiaires

Ultime va-et-vient à la belle des Champs

 

Cachez ces saints que je ne veux plus voir

J'ai divorcé de la passion

Apprenant la tendresse

 

Et les seuls que je venère de face

Sont en carré blanc et ne me lassent...

 

Marc Nesci (le 18 Janvier 2016)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Publié le par nesci marc
Publié dans : #poesie

Ils se sont tus cette fin de semaine

Le chanteur à rouflaquette

Le gendarme à casquette

 

Au cours de nos années seventies

Où tout était permis

Et la gendarmerie...

 

Oui je fus un temps réserviste

N'avait jamais trop pâti

Des mimiques du p'tit Louis

 

Chez Laurette ,point de haine

Le comptoir avait la silhouette

Des années "ginguette"

 

A saint Tropez les bandits

Remplissaient la vie

A coup de confettis

 

La brigade reluquait les nudistes

A Pampelone ,plage sans interdit

Que Gerber lorgnait en catimini

 

Il chantait les divorcés en chaîne

Le loir et cher était en fête

J'te contais fleurette

 

Au ch'Nord ,tu as fini

L'assassin tu as occis

Vous resterez Michel pour la vie

 

Pour un flirt avec toi ,ma reine

Je ferais n'importe quoi à tue-tête

En osant même une tendre amourette

 

Marc nesci (le 14 Janvier 2016)

Voir les commentaires

Publié le par nesci marc
Publié dans : #poesie

Aussi véridique qu'est la plume

Aussi épaisse qu'est la brume

Lourde est l'amertume

 

Aussi intense qu'est la lune

Aussi sombre qu'a été cette Une

Indelébile est notre douleur commune

 

Aussi aveugle qu'est la haine

Aussi immense qu'est notre peine

Innommable est cet anniversaire semaine

 

Et l'innommable a sali la scène

Un 13 Novembre non loin de la Seine

Là ou les gens ne voulaient qu'une vie sereine

 

Pour moi ,unique est la race humaine

Avec différentes couleurs et ethnies

Elle a plus de force que tous les Dieux réunis!

 

Marc Nesci (le 7 Janvier 2016)

Voir les commentaires

Publié le par nesci marc
Publié dans : #poésie revendicative

On va niquer les républicains

Et leur petit drapeau

 

On va démonter les religions

Et leurs petits fachos

 

On va baiser les Frontistes

Et leurs Walkyries

 

On va lutiner le chomage

Et pacser l'emploi

 

On va bouter Daesh

Hors du monde libre

 

Vivre comme des humains

Aimer les mots

 

Developper l'affection

Et l'amour cadeau

 

Nourrir la qualité des Artistes

Les phrases qui sourient

 

Se nettoyer le visage

Et les doigts

 

Pour éviter la dèche

De nos libertés qui vibrent

 

On va faire l'amour

A l'amour

 

Et refaire l'amour

A l'amour

 

Et même pire!

 

Marc Nesci (le 5 Janvier 2016)

Pas sur de l'othographe....

 

 

Voir les commentaires

Publié le par nesci marc
Publié dans : #poesie

A plus de vous aimer

Même si vous ne m'aimez pas

Je vous aime poème après poème

 

J'aime votre énigmatique theorème

Même celui que je ne comprends pas

Quitte à ne plus pouvoir vous aimer

 

Vous me l'avez pourtant signifié

Par des gestes mettant mon coeur en émoi

Depuis mon corps transi fait le carème

 

S'épuisant de thème en anathème

Recherchant cette douce voix

Dévoilant votre sensualité

 

Qui n'en finit pas de me faire craquer

Depuis je cherche sans cesse vos bras

Comme écrit sur la terre qu'on sème

 

Oui  chère Madame je vous aime

Et tant que brillera votre éclat

Je ne cesserai de vous aimer

 

A la poésie (un soir de nuit blanche)

 

Marc Nesci (le 31 Decembre 2015)

 

 

Voir les commentaires

Articles récents

Hébergé par Overblog