Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
segolin183

segolin183

Mi-ange mi-démon

Publié le par nesci marc
Publié dans : #poesie

Il passait

Comme passe le temps

 

Et pensait

Comme pensent les gens

 

Il rêvait

Comme un éternel amant

 

Le temps s'écoulait

Comme passent les gens

 

A eux il pensait

Comme passe le temps

 

Et puis il est passé

Comme pensent les gens

 

A pensé

Comme s'écoule le temps

 

A rêvé

Comme tous les amants

 

A aimé

Comme les gens tout le temps

 

Qu'est-ce que c'est que ces gens qui passent et pensent en rêvant....

 

Marc Nesci (le 28 Decembre 2015)

 

Voir les commentaires

Publié le par nesci marc
Publié dans : #poesie

Voici ma supplique ,madame la vie

Pouvoir mourir avant d'être vieux

Prenez vos responsabilités

 

Comme vous avez su les prendre

Un certain jour funeste d'Automne

Vous ne ferez jamais autant de mal

 

A un grand défenseur de la poésie

Magnifiant l'amour si heureux

Qu'il était enflammé!

 

Partir vite sans plus attendre

Ne plus écrire ces vers monotones

Cette diatribe fatale

 

M'amenant vers l'ultime nostalgie

De ce que je fus ,un mec joyeux

Avec quelque poétiques qualités

 

Dommage je ne suis plus à vendre

Je vous laisse un peu d'ozone

De ma région natale

 

En espérant qu'après être parti

Nice ne soit une terre d'envieux

Pour toutes les fleurs du mâle!

 

Marc Nesci (le 26 Decembre 2015)

 

Voir les commentaires

Publié le par nesci marc
Publié dans : #poesie

J'ai eu une panne de souris

Souris sans fil ,coquine

Du coup celle integrée m'a snobé

 

Pendant trois ans elle m'a souri

Je l'avais juste nourri d'Alcaline

Mais elle m'a laissé tomber

 

Elle était si jolie

Avec son halo rouge

Que n'aurait pas détesté "Nabila"

 

Sa flamboyance m'a séduit

Habillée de "blouge"

Accompagnant mes poétiques émois

 

J'ai eu une panne de souris

Ses rondeurs mutines

Fortifiaient mes copié/collé

 

Dés que je serai à nouveau mari

D'une souris intime

Je referais des pleins et déliés

 

De préférence en poésie

En vers(mifuges)

En rimes et strophes de roi

 

J'essaierai tant que ma future souris

Se faisant à nouveau câline

Permettra ces quelconques tercets!

 

Marc Nesci (le 23 Decembre 2015)

1/Blouge (contraction amusante de bleu et rouge découverte au collège Jean-Moulin de Pézénas dans l'Herault)

2/Nabila (bimbo idiote et siliconnée qui croit que la Suisse est un département Français ,allo quoi)

3/pardon pour les fautes

 

 

 

Voir les commentaires

Publié le par nesci marc
Publié dans : #poesie

J'ai jeté une bouteille à la mer

La tramontane l'a amené au Sud

Moi qui aime les filles du Nord

 

Je l'avais bourré de sentiments

Aussi doux que le vent d'Autan

Alors avec lui elle m'est revenue

 

Le mot était là un peu humide

Ce n'était qu'une modeste poésie

Je l'ai à nouveau déposé sur la plage

 

Laissant dériver ce plastique à la mer

Rêvant les phrases comme d'habitude

Les enjolivant pour vous appeller encor'

 

Elle a croisé la route d'un migrant

Il connaissait l'oeuvre de Khalil Gilbran

Songeait à l'Angleterre même à moitié nu

 

De Hedi Kaddour au poéte latin Ovide

Cette Cristaline voyageait de pays en pays

J'ai suivi son parcours,gardant cette image

 

Je ne jetterai plus de bouteille à la mer

Mon attitude se nourrissant de solitude

Mon futur se câlinera aux cheveux d'or!

 

Merci à la Diseuse

 

Marc Nesci (le 15 Décembre 2015)

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Publié le par nesci marc
Publié dans : #poesie

Les poèmes sont en chemin:ils font route vers quelque chose "Paul Celan"

 

Et si le destin

Se piquait d'une rose

 

Et si le chemin

Distillait l'osmose

 

Et si l'enfantin

Produisait d'horribles choses

 

Et si l'on manquait de câlin

Pour éviter la sinistrose

 

Et si les poètes avaient raison

Comme le coeur des philosophes

 

Et si le destin n'était qu'une illusion

Et notre life une suite de catastrophes

 

Et si le chemin n'était peuplé que de passions

Que poétes et écrivains mettent en strophes

 

Et si la vie n'était qu'une longue suite de parchemin

Comme l'inoubliable roman sur les frères Karamazov

 

Marc Nesci (le 7 Décembre 2015)

 

 

Voir les commentaires

Publié le par nesci marc
Publié dans : #poesie

J'aime les blondes

Sauf celles se croyant supérieures

Du fait de leur riche naissance

 

J'aime les blondes ,les vraies

Les câlines ,les humaines

Les tolerantes ,les sincères

 

Blondes poétiques caressant les mots

Donnent du sens en offrant la vie 

De la valeur à l'esprit de liberté

 

J'aime les blondes du Nord

Qui donnent avec leur sourire

Le soleil qu'elles n'ont pas dehors

 

J'aime les blondes

Aussi belles à l'intérieur

Que leur parfum d'élégance

 

J'aime les blondes d'amitié

Même celles qui disent amen

Aux mecs bruns aux yeux verts

 

J'aime les blondes qui séduisent les Marco

Celles qui hantent nos nuits

Déesses de sensualité

 

J'aime ces blondes aux cheveux d'or

Qui donnent envie de décrire

La beauté de leur corps

 

J'aime les blondes

Aussi jolies à l'extérieur

Que la qualité de leur croyance

 

J'aime les blondes aux couleurs d'été

Dont le grain de peau " women"

Met tous mes sens à l'envers

 

J'aime les blondes et vous fais ce cadeau

Car vous méritez plus qu'une poésie

Une éternelle hyménée

 

Et même si vous me jetez un sort

Je continuerai à vous lire

Plutôt à bâbord

 

Mais jamais à l'extrême tribord!

 

 

Marc Nesci (le 6 Décembre 2015)

 

Voir les commentaires

Publié le par nesci marc
Publié dans : #poesie

Je suis comme je suis

Et non comme vous voudriez que je sois

Je ne sais pas si je suis un tantinet poéte

 

Ou un tantinet incorrect

Mais toujours élégant

Comme plume de soi(e)

 

Mes amours sont loin d'ici

Du temps,ou de ma vie j'étais le roi

Mes écrits le reflet de ma silhouette

 

Je pourrais être correct

En faisant semblant

De croire en moi!

 

Comme tout mes poétes amis

Et poétesses à la plume d'émoi

Qui nous écrivent des textes d'ascète

 

Je suis juste un mec

Avec des sentiments....

Et une bonne crise de foi!

 

Marc Nesci (le 3 Decembre 2015)

 

Voir les commentaires

Publié le par nesci marc
Publié dans : #poesie

Une feuille doucement portée par le vent

Un scenario de Prevert caresse mes sentiments

 

Une saison dont on se souviendra longtemps

Elle aurait pu être si douce à tout jamais

 

Elle ne sera que douleur et tremblement

Quand des irresponsables salissent ce moment

 

Une feuille de Novembre portée par le vent

Douceur d'Automne en tragique destinée.......

 

La poesie au travers des mots ,amoureusement

Peut-elle faire oublier ce trés mauvais temps

 

Comme ce funeste et climatique déréglement 

Qui va encore peser sur les moins développés

 

Des "Donald Trump" en faux semblant

Se cachant derrière leur moumoute de blanc

 

Le petrole de schiste,leur armes en cerveau pensant

Ils n'adopteront aucune loi contraignante en congrés

 

Une Cop 21 pour finir ce sinistre bouleversement

Ou l'on a pleuré des larmes aux enfants......

 

Ou l'on a pleuré des larmes aux parents.....

Longtemps,aprés que les poètes....longtemps aprés!

 

Un mois de Novembre que j'aurais aimé ne jamais connaitre

 

Marc Nesci

 

 

Voir les commentaires

Articles récents

Hébergé par Overblog