Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
segolin183

segolin183

Mi-ange mi-démon

Publié le par nesci marc

La plus essentielle de nos libertés

Nait à Paris ,été 1804

Au Foubourg-Saint-Denis

 

Un petit Victor d'origine Alsacienne

Exilé par son père au dela de l'atlantique

Mexique ,états-unis et Cuba

 

C'est la qu'il s'inquiètât de l'esclavage

L'appelant un crime de lèse-humanité

Luttant pied à pied au sénat pour sa loi

 

Tu es allé " schoelcher "

Avec tes mots comme un pâtre

Pour abolir la honte de ces colonies

 

La servitude des indigènes

Soumis à la trique

Des colons gras!

 

Vous n'étiez ni dignes ni sages

Juste ,un peu trop bronzés

Avec une différente foi

 

Mais pour une fois ,l'humanité a gagné

Le racisme a brûlé dans l'âtre

Mais il consume notre vie......

 

Hélas ,depuis!

Malgré le droit

D'avoir été libéré....

 

De cet esclavage.....sauvage!

 

Marc Nesci ,Mai 2017

Commenter cet article

Florentin 12/05/2017 11:34

Il existe sur terre et il a toujours existé des hommes de bonne volonté, des gens qui ont oeuvré pour leurs semblables et surtout leurs semblables dans la misère et le besoin. Bel hommage à ce Schoielcher, qui le méritait bien. En réponse à ton com : Je me demande toujours comment fonctionne la plateforme sur laquelle j'ai installé mon blog. Pas de pub, pas de droits d'adhésion, la paradis. Mais, bon, le revers dela médaille, c'est que cela tourne a minima. L'alerte à nos abonnés, par exemple, ne fonctionne plus depuis des lustres. Les gens passent ou pas. Mais, je ne retournerai pas chez OB, il y a vraiment trop de pubs et ça devient très compliqué. Bon week-end. Re-PS : Ma petite-fille est sortie de l'hôpital; elle biche !!!

nesci marc 12/05/2017 12:06

Bien Florentin,si ta petite fille est sortie de l’hôpital en bonne santé c'est génial ,continue de l'aimer comme tu fais ,je suis qu'avec ta moitié ,vous êtes des grands-parents formidables!
Amitiés
marc

Jean-François Vionnet 11/05/2017 19:09

L'abolition de l'esclavage en France a été faite le 27 avril 1848, soutenu par Victor Schoelcher. Amitiés de la Drôme provençale à la région occitane.

nesci marc 11/05/2017 22:16

Certes c'est ce que je clame à qui veut l'entendre mais le petit Victor est né en 1804 au faubourg st-Denis ,je ne dis que cela donc la liberté qu'on allait accorder 44 ans plus tard après abolition et retour de l'esclavage et c'est grâce au petit Victor ,à son abnégation qu'on s'est débarrassé de cette ignominie dont acte!
Amitiés Occitanes
marc

Le Mousquetaire des Mots 11/05/2017 13:04

Te ferais-tu le champion de l'anti-racisme ? voilà des vers qui font bien senti sur ton esprit d'ouverture. Malgré les avancées, la reconnaissance de l'esclavage, certains n'ont encore rien compris. Et pourtant, le même sang coule dans les veines de tout un chacun, il est rouge, épais. Et pourtant, ce bien commun à toute l'humanité semble être méprisé par certains vis-à-vis d'autres, au prétexte qu'ils ne sont pas blancs, mais noirs, jaunes ou basanés. Il y aurait parmi nous des petits hommes verts, ils auraient au même traitement, regardés comme des étrangers, des incultes, des bougres et autres pensées imbéciles, distillées auprès de ceux qui croient savoir qu'ils sont nos ennemis (il paraît qu'ils nous piquent le travail), auxquels on instille la haine de la différence, le non-droit du sol ou de la nationalité pour cause de peau qui n'a rien de blanc. Tous des sauvages en quelque sorte. Et nous qui avons dû abolir l'esclavage, nous qui considérions qu'ils faisaient partie de nos meubles, nous avons bien su les exploiter avant de les reconnaître en tant qu'êtres humains respectables et comme nos égaux. Mais, apparemment, il en est encore qui méprisent et toisent du haut de leur haineuse connerie ces personnes qui ne font rien d'autre que ce que nous faisions. Mêmes besoins vitaux, mêmes désirs, même amour pour la vie...
tu fais bien d'écrire sur le sujet car cela remet en place une réalité dont certains imbéciles voudraient nous faire accroire qu'ils nous sont inférieurs et donc méprisables. dans le même sac de connerie, on peut mettre les tziganes, les roms et autres itinérants par nécessité et surtout parce que c'est leur mode vie. Quant à ceux qui migrent sur notre terroir, à cause de la guerre, ils sont dans l'esprit des indigents du cerveau, des intrus qu'il faut dénoncer et chasser. Un peu comme autrefois où l'on faisait la chasse aux sorcières. Le monde change, mais bien peu mais surtout en mal. Désespérant.

nesci marc 11/05/2017 17:50

Tu sais cher Fred ,j'ai toujours été attaché à la tolérance et au respect de l'humain car pour moi et depuis aussi longtemps que je me rappelle ,il n'y a qu'une race sur notre terre,c'est la race des humains avec différentes couleurs ,ethnies et conditions sociales selon l'endroit du monde où vous êtes né!
Cette réponse en forme d’hommage à l'humanité me réchauffe le cœur ,il y a donc ta région un homme de bonne volonté qui sait parler aux gens ,qui apprécie toutes les beautés du monde ,qui partage avec talent mes poésies ,se moquant gentiment de mes quelque fautes d'orthographe ,tu es le candidat idéal au moins pour le poste envié d'ami au long cours et pour cela je te remercie!
Amitiés Occitanes et Nissart
marc

Articles récents

Hébergé par Overblog