Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
segolin183

segolin183

Mi-ange mi-démon

Publié le par nesci marc
Publié dans : #Poesie surrealiste

A cause d'une uvéite suivi d'une infection

Je ne vois du monde qu'une infime partie

Celle que je déteste ,la partie droite

 

En fait mon iris s'est pris de passion

Pour mon cristallin et l'a séduit.......

Pour les décoller,une opération délicate

 

Et des goutes antibiotiques à profusion

Multiples piqures ,examens en radiologie

Presque une ultime mise en boite....

 

Pour d'hypothétiques révélations......

Sur la dernière partie de ma vie

A de l'amour sans lien ,je candidate

 

Sans plastique ni protection....

Juste de la passion sans-soucis

Se fiançant sur de la ouate

 

Je te promets un jet d'émotion

Des flots de phrases jolies

Pour peu que le thème m'éclate....

 

Et comme tu es ma passion

Que je t'aime pour la vie

Je serais toujours la,petit'chatte!

 

D'un oeil...coquin !

Marc Nesci (fin 2016)

 

 

 

 

 

 

 

 

C'est Molly Clock le docteur sexy de " Scrubs " le feuilleton déjanté découvert lors de cette année horibilis où j'ai passé plus de temps alité sur mon canapé qu'à vivre tout simplement!

C'est Molly Clock le docteur sexy de " Scrubs " le feuilleton déjanté découvert lors de cette année horibilis où j'ai passé plus de temps alité sur mon canapé qu'à vivre tout simplement!

Commenter cet article

Le Mousquetaire des Mots 19/12/2016 10:08

Quelle mélopée amoureuse !!! Diantre cher ami, vous vous lâchez... ! Quant à la photo (révélatrice de tous vos désirs), elle parle d'elle-même. Ainsi donc votre onirisme est en cavale. Re diantre, quelle fougue ! Et je comprends que vos rêves s'éclatent en vers sans ambiguïté devant une telle image qui est, pour le moins, sulfureuse. Votre manière de vous soigner (d'un œil, quel dommage !) est, ma foi, fort originale. Mais en tout, il vous faut être raisonnable : cessez de vous tourmenter en contemplant ces belles créatures pour ne songer qu'à vous et aux jours qui vous attendent encore, emplis de fougue et d'amour inconditionnel. Je vous conseille le rêve et non la fantasmagorie, illusion d'optique si trompeuse. Je vous écris directement A de suite.

nesci marc 19/12/2016 12:08

Cher ami mousquetaire des mots,
On devine mes quelque influences sur des lettres enflammées de la littérature Française,cette jolie personne est une jolie actrice américaine que je connais et dans ce feuilleton que j'ai regardé au hasard de mes zappings quand je pouvais à peine me tenir sur mes genoux ,heureusement ma chaise d'ordinateur à roulettes a joué son role et un scoop ,comme je suis un casse-cou j'ai voulu mettre ma jambe orthesique pour marcher et mon pantalon (survêt Sergio tacchini ) m'a fait casser la figure je suis tombé violemment sur le c.l et ma chaise est allée s’encastrer dans la porte de la cuisine ,je suis resté hébété par terre et comme j'ai toujours le phone à coté j'ai appellé la seule personne de ma famille la " mama" qui est venu avec Cyril son voisin pompier et ce sont eux qui m'ont relevé!
Depuis avant l'uvéite ,le trou a été bouché etla porte repeinte par mes soins magré mon état de santé précaire....et j'en ai d'autre plus croustillantes!
D'une Amitié chevaleresque,je me fends!
Marc de Thau

Axel 21 18/12/2016 08:57

Et oui mon cher Marc, en voilà une qui n'a pas froid aux yeux... Amitiés

nesci marc 18/12/2016 10:46

Pas ce docteur pour soigner notre république et nos langues (fourrées....)
Allez je me lâche c'est bientôt Noël et je déteste!
Amitiés de tr"és beau temps
marc

Jean-François Vionnet 18/12/2016 08:11

Joli poème, et excellente appréciation de ta maladie actuelle que je ne comprend pas vraiment. Et toujours l'espoir de tomber amoureux, c'est bien. Amitiés

nesci marc 18/12/2016 10:49

Moi non plus je comprends on me dit un truc et après mon poumon et mon cœur sont nickels ,peut-être un début de maladie sur les yeux ,comme toi j'en serais plus le 20 Décembre avec l'ange aux yeux bleus et l'interniste!
Amitiés et bises à Idelette
marc

Articles récents

Hébergé par Overblog