Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
segolin183

segolin183

Mi-ange mi-démon

Publié le par nesci marc
Publié dans : #poesie

Un souffle dans le vent....

Crinière blonde qui ébouriffe

Une flopée d'amants.....

 

Qui se presse et s'empresse

Au rendez-vous des préliminaires

Et qui passent souvent à coté......

 

Un souffle dans le vent

Le parfum de tes cheveux

Boucles soyeuses qui m'enivrent

 

Chacune revêt un sentiment

Comme ta peau qui griffe

Ma passion du moment

 

Tu as de si douces caresses

Elles tiennent chaud l'hiver

Et préparent à un torride été

 

Vous soufflez dans le vent

Eole exhale tant de jours heureux

Avec cet amour qui nous rend ivre!

 

Ce souffle dans le temps

Du haut des cimes d'un if

C'est du bonheur pour mille ans!

 

Marc Nesci presque à Noël 2016

Commenter cet article

Axel 21 15/12/2016 11:40

Même si tu n'as plus le regard perçant, mon cher Marc, je suis heureux de constater que tu ne manques ni de souffle ni d'air... et ni de libido. Bref, on respire... Amitiés bourguignonnes.

nesci marc 16/12/2016 15:38

T'inquiète je n'ai plus le regard perçant mais je sais reconnaitre un canon et au CHU Gui de Chauliac de Montpellier " ya un nid " et ma libido peut se promener et rêver pour écrire des poésies que vous pouvez apprécier!
Amitiés
marc

Le Mousquetaire des Mots 15/12/2016 08:56

Je viens de relire puisque le mystère de la disparition de mon commentaire ne sera jamais résolu. Il souffle comme un vent chaud sur chaque strophe et ce vent semble caresser quelque chose d'absolu qui va au-delà des mots. J'ai relu l'intégralité en me livrant à un exercice loufoque : égrener chaque strophe en partant de la dernière. Tu ne vas pas me croire, mais ça tient debout. Cela me donne une idée mais je ne t'en dis pas davantage (pas sûr que je parvienne à un résultat).

nesci marc 15/12/2016 11:06

Cher Fred avant de faire le com il ne faut pas oublier de cliquer sur la fenetre overblog ou anonyme si elle ne se met pas automatiquement et après avoir mis ton com n'oublie de cliquer sur publier et il ne devrait y avoir aucun problème!
J'ai bien aimé que tu fasses mumuse avec mes mots ,moi je me suis permis de le faire avec un texte de Guillaume Apollinaire et aussi avec Prévert mon maitre ,donc je te remercie pour tes éloges et j'ai lu cette forme assez intéressante mais qui casse tout la musique et le fond du texte!
Amitiés
marc

Le Mousquetaire des Mots 15/12/2016 08:47

Où est passé mon commentaire ? Je n'ai pas fait que lire, j'avais également laissé quelques mots.

Articles récents

Hébergé par Overblog