Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
segolin183

segolin183

Mi-ange mi-démon

Publié le par nesci marc
Publié dans : #poesie

Lorsque ma plume sergent-major

Copulait dans le noir encrier

Pour faire pleins et déliés

 

Je ne savais pas encore

Que quelque années aprés

J'oserai en parler.....

 

Le parfum de ma voisine bouton d'or

Régine B ,le froissement leger

De sa jupe adolescente d'été

 

La sensualité et la beauté encor'

De ma prof de Français

Qui nous apprenait

 

L'usage ,les verbes irreguliers

Les conjugaisons au présent au passé

Au futur et plus que parfait

 

Au travers d'écrivains au style épuré

De poétes aux mots si richement dotés

De philosophes et moralistes Français

 

C'est que j'essaye ce jour de vous conter

Je ne le savais pas ,mes plus belles années

La découverte du collège et plus tard du lycée

 

Oui ,rendez moi cette jeunesse dorée

Je n'ai pas su trop en profiter.....

Pour vous dire que je vous aimais

 

A Nicolas Peyrac

 

Marc Nesci (fin Fevrier 2016)

Commenter cet article

Axel 21 25/02/2016 15:26

Bonjour Marc. Je me suis raté en cliquant prématurément... Perso, je n'aime pas trop regarder en arrière et pourtant je ne fais que ça. Ainsi retrouve-t-on des ex sur FB mais souvent leur transformation physique nous ôtent nos regrets, sauf qu'elles nous renvoient au nôtres, bref, déprimant. Amitiés

nesci marc 25/02/2016 16:12

Moi j'ai une ex sur Facebook et elle est toujours aussi belle ,c'est aussi déprimant lorsque tu te vois vieillir doucement avec tes genoux trip sollicités par le sport et le travail ainsi qu'une épaule douloureuse (tendinite)
Amitiés Occitanes
marc

Axel 21 25/02/2016 15:23

Bonjour M

Le Mousquetaire des Mots 25/02/2016 12:02

Décidément tu en pinces pour les blondes... Et grandes... Que vont penser tes lectrices si elles sont brunes et petites ? Perso, je n'ai jamais compris ce goût pour la blondeur (la plupart du temps fausse).
Bien vu ton poème (j'allais dire comme d'habitude). Monsieur le poète, vous poétisez chaque fragment de votre amour immodéré pour les femmes (enfin, je veux dire les blondes), ce qui donne des poèmes plaisants à lire. J'espère que les blondes apprécient ces déclarations.

nesci marc 25/02/2016 12:13

C'est pour cela que je précise je n'aime que les vraies blondes ,la première blonde qui m'a émoustillé étai tune petite cousine et celle dont je parle est une véritable blonde ,je ne t'expliquerai pas pourquoi mais tu peux comprendre et toutes les blondes connues après étaient de véritables blondes ,je te rassure mes deux ex-femmes sont brunes mais c'est peut-être une question de grain de peau et d'une douceur différente ,merci pour l'éloge
Amitiés
marc

jfvionnetj 25/02/2016 10:51

Et pendant toute la lecture de ce poème, je me demandais de quelle chansonnette tu t'étais inspiré. Je la reconnaissais, mais c'est : Mon père de Nicolas Peyrac, revue et corrigée. Amicalement.

nesci marc 25/02/2016 11:21

Oui mais une fois que le texte était fait j'ai pensé à Nicolas Peyrac mais je ne m'en suis pas du tout inspiré mon inspiration vient de ma voisine de pupitre ,Régine B d'Alignan du vent sur laquelle on fantasmait tous et elle était blonde naturelle aux yeux bleus et assez grande!
Amitiés
marc

Articles récents

Hébergé par Overblog