Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
segolin183

segolin183

Mi-ange mi-démon

Publié le par nesci marc
Publié dans : #poesie, #d'humour

J'adore les silences

De mon mur blanc

Crépi d'indifference

 

Je lui parle c'est bizarre 

Il ne me répond pas......

Faut dire qu'il en a gros sur la patate

C'est un blanc fracassé en forme de larmes

 

Pourtant je fais preuve d'insistance

En me mettant sagement sur les rangs

D'une douce et fatale insouciance! 

 

Et si par un heureux hasard

Tu disais quelque mots ou pas.....

Il se pourrait que tu m'épates

Un mur qui vous parle ça vous désarme

 

Mais en attendant cette élegance

Tel les amoureux ,me suis assis sur un banc

Où un ver de terre m'a parlé avec insistance

 

Il m'a dit ,pour manger c'est tout un art

Choisir une jambe ,une fesse ,un bras

Je prefère manger les poètes et leur pates

Ils sont trop chouettes et plein de charme!!!!

 

Et longtemps longtemps aprés avoir écrit la France

Ils signent de leur sang

Une poétique délivrance.....

 

Marc Nesci (le 16 Septembre 2015)

Commenter cet article

nesci marc 21/09/2015 18:25

Oui je consens ,c'est par inadvertance que je fais ces fautes en ne me concentrant uniquement que sur la musique des mots , le fond et la forme!
J’apprécie beaucoup ton commentaire
Amitiés
Marc

Le Mousquetaire des Mots 21/09/2015 14:26

d'abord les corrections : ton mur est crépi et non crépis ; où un ver... adverbe de lieu et non conjonction de coordination (ou as-tu écrit par inadvertance). Viennent enfin les commentaires. Élogieux of course. Un excellent rythme (alternance de strophes à trois et quatre vers). Tu sembles beaucoup t'amuser à créer un monde imaginaire où tu mêles le secret et la dérision. Le coup du ver qui parle, excellent. Une si petite chose prête à dévorer ce qui passe à sa portée. Une image forte pour évoquer les cadavres... Et quand il prétend se régaler de poètes, je me dis que le vers (ben oui) va devoir faire gaffe à ses arrières, Il a beau être minuscule, il fait de sacrés dégâts.

Bellatrix/Nacre 20/09/2015 10:00

C'est curieux:celui-là est publié ? Le précédent était trop long (passé trop de temps à le transcrire donc à l'enregistrer)?

Bellatrix/Nacre 20/09/2015 09:59

J'ai réitéré (chose promise chose due) et cela n'apparaît toujours pas! Pourtant j'y ai passé du temps!
Lors de l'enregistrement ce message s'est affiché: Le jeton CSRF est invalide.Veuillez renvoyer le formulaire???? C'est un gag ou quoi?

Bellatrix 18/09/2015 19:22

Zut alors...je suis décue.Mon long commentaire avec un poème de Rimbaud n'apparaît pas!
J'espère ne pas vous raser...bon je n'insiste pas davantage! ;-)

nesci marc 18/09/2015 21:23

Je l'attends avec impatience , chère Bellatrix prenez votre temps pour la poésie je suis toujours patient!
Amitiés de plume
marc nesci

nesci marc 18/09/2015 09:59

Tu as devine ,coquinou ,mon allusion !
Tu es un poète toi aussi
Amitiés
marc

Bellatrix/Nacre 19/09/2015 18:35

Oui, reviendrai à un autre moment transcrire ce long fragment poétique de Rimbaud.
Je suis sur le départ.. Bonne soirée.
Merci pour avoir pris le temps de me répondre.

jfvionnetj 17/09/2015 21:04

Et longtemps, longtemps après que les poètes aient disparu... Charles Trénet.

Articles récents

Hébergé par Overblog