Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
segolin183

segolin183

Mi-ange mi-démon

Publié le par nesci marc
Publié dans : #poesie

Touchez ma bosse Monseigneur

Ainsi que vous Mesdames

Pas celle que vous croyez

La bosse de la vie

 

Celle qui détruit les heures

Altère nos pauvres âmes

hante mes nuitées

Depuis que tu es partie

 

Tu vois je refuse le bonheur

Ne voulant pas le blâme

Que tu pourrais m'infliger

Si j'osais t'aimer en poésie

 

Voilà un reliquat de noirceur

Pour vous Sieurs et Dames

Pas celle que vous croyez

Juste un morceau de vie

 

Marc Nesci (le 5 Juin 2015)

Commenter cet article

Florentin 10/06/2015 16:39

J'ai été ému par ton com. Mais, bon, apparemment , tu t'en es bien sorti. Ton handicap ne se voit pas ou si peu. Et cela ne t'empêche pas de faire des ravages dans la gent féminine. Pour ce qui me concerne, c'est une époque finie. On ne se retourne plus sur les vieux ! Bonne fin de soirée. Le soleil vient de revenir. Ce n'est pas trop tôt !

nesci marc 10/06/2015 16:47

Moi Florentin tu me procures de l'émotion lorsque tu me parles de ta douce ,c'est beau c'est très beau aimez-vous et continue à nos divertir et à nous intéresser avec tes nombreux articles
Marc

nesci marc 07/06/2015 00:06

Non t'inquiète elle est pas morte ,c'était une image pour parler de l'amour féminin qui me fuit depuis mes deux divorces et pas mal d'histoires d'amour avortées ,mal commencées ou mal finies!
Amitiés Occitanes
marc

Florentin 06/06/2015 20:48

Mon comm est parti trop vite. Je voulais ajouter que ma douce, qui est très optimiste à son propos et se dit sûre d'être, elle, veuve un jour, me dit parfois "Je serai bien triste quand tu mourras". Ce à quoi je réponds méchamment "Méfie-toi !" On ne sait jamais ! Allez, trève de pensées mortuaires, bon dimanche ! Florentin.

Florentin 06/06/2015 20:42

Il y a de la mélancole là-dedans. Comme si tu regrettais le départ de ton aimée. Mais, bon, je pense que ce ne doit pas être drôle du tout. Je crois qu'il est trop tard et que je vivrai pas ça maintenant, sauf quand l'un de nous deux disparaîtra

Le Mousquetaire des Mots 06/06/2015 14:09

De rien, j'ai une passion pour notre langue et je reconnais que je déteste lire quand un texte est truffé d'erreurs. Désormais, quand tu posteras quelque chose, je te ferai parvenir les corrections directement dans ta messagerie.
Bonne fin de journée

nesci marc 06/06/2015 14:59

Merci Maître j'essaierai d'être plus attentif
Amitiés
Marc

nesci marc 06/06/2015 11:56

C'est réparé grâce à toi cher mousquetaire ,mais je demande de la mansuetude au mousquetaire des mots car il est vrai que je privilégie le sens et la forme à l'orthographe!
Merci pour tes commentaires
marc

Le Mousquetaire des Mots 06/06/2015 10:56

Un poème dont les rimes courent tout au long des quatrains. Une autre manière de poétiser puisque chaque vers (1er, 2ème, 3ème, 4ème) a son écho à la 1ère, 2e, 3ème et 4ème ligne. ,Une versification assez rarement employée, en tout cas en poésie classique.
Je te ferai un seul reproche : des erreurs graphiques qui me gâtent la lecture. Je t'envoie un mail perso.

Articles récents

Hébergé par Overblog