Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
segolin183

segolin183

Mi-ange mi-démon

Publié le par nesci marc
Publié dans : #prevert

         Je suis allé au marché aux oiseaux

              Et j'ai acheté des oiseaux

                         Pour toi

                       Mon amour

         Je suis allé au marché aux fleurs

              Et j'ai acheté des fleurs

                         Pour toi

                       Mon amour

          Je suis allé au marché à la feraille

              Et j'ai acheté des chaines

                   De lourdes chaines

                         Pour toi

                       Mon amour

          Et puis je suis allé au marché des esclaves

                     Et je t'ai cherché

                Mais je ne t'ai pas trouvé

                         Mon amour

                              ---

Pour toi mon amour ,Jacques Prevert

(extrait de paroles)

Commenter cet article

Elisabeth 09/09/2014 16:58

Jolie fable qui colle bien à la réalité de ces derniers jours ,ton blog est une mine d'or c'est quand que tu oseras écrire ton premier bouquin ,dépêche toi parce que les années passent même si tu ne fais pas ton âge
Babeth et Laurent
bisous

nesci marc 10/09/2014 16:21

Merci Babeth ,j'espère que dans la plaine de la Crau les mosquitos vous laissent tranquilles!
Salut à tous les deux (et peut-être bientôt Mamie)
Marc

justine 09/09/2014 12:56

J'aime la façon dont il écrit...
Sans ponctuation !
"Paroles" est un de mes livres favoris.
Bonne journée Marc

nesci marc 09/09/2014 16:52

C'est mon ADN et lorsqu'on m'a mis le petit Niçois que j'étais dans le collège/pensionnat de Pézenas ,je me suis refugié dans les livres et Mr Prévert a accompagné toute mes années collège et lycée et il n'est pas étranger à ma boulimie d'écriture en vers et en rime décalée ,merci pour ton gentil com
Marc

Florentin 09/09/2014 11:34

J'ai pris l"'habitude, quand j'était chez over-blog (et je l'ai gardée aujourd'hui) de publier un court poème le dimanche. Et, dans ce cadre, j'ai beaucoup publié Prévert, qui a de plus l'avantage d'être un "pays". J'aime beaucoup ses mots et sa manière décalée de dire les choses. A plus. Florentin.

nesci marc 09/09/2014 16:44

Merci Florentin pour ton com ,c'est à cause ou (grâce ) à Mr Prévert que j'ai commencé à écrire!
Amitiés Florentines (mes aïeux Italiens)
Marc

jfvionnet 08/09/2014 16:44

J'avais bien reconnu Prévert dès les premières phrases. Merci l'ami de continuer à le diffuser.

nesci marc 08/09/2014 18:27

Prévert c'est mon ADN ,les belges (comme disait Coluche ) ont des frites dans leur biberon et moi j'ai longtemps habité rue de Bucci!
Amitiés de partage philosophiques
Ton ami

justine 08/09/2014 16:29

Coucou Marc,
J'adore Prévert et ce poème, je le connais par coeur.
Il est d'ailleurs plusieurs fois sur mon blog , dans la rubrique "poésie"..
Il ne faut pas être esclave de l'Amour, ni d'un Homme ; on voit trop
ce que peut faire comme dégâts, un amour brisé. Tiens, prenons, la
Valérie T Si elle avait eu un peu de dignité, (elle qui a cocufié n'a pas
supporté d'être cocue) , elle se serait abstenue d'écrire un torchon qui ne mérite que
mépris. Heureusement certains libraires n'ont pas accepté la vente de ce
roman-feuilleton... A mettre à la poubelle.
Toujours en vacances Marc ?
Bises de Justine

nesci marc 08/09/2014 18:27

Non Justine je suis revenu de la montagne ,j'ai vu d'ailleurs sur ton blog les jolies photos du festival de Jazz à Erdre!
Merci de ton com et bisous
Marc

Articles récents

Hébergé par Overblog