Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
segolin183

segolin183

Mi-ange mi-démon mi Ségolène mi Ugolin

Publié le par nesci marc
Publié dans : #POESIE

Si beaux les sentiments que l'amour dévoile

Les caresses câlines que prodigue ta main

Tu es comme l'étoile

Du lendemain

 

Si tendre ton coeur que mon âme respire

Tes sensuels baisers qui aspirent mon corps

Comme si l'avenir

Etait de l'or

 

Trop douces les formes que ma main caresse

Si soyeuse ta peau que ma bouche ressent

Et si la tendresse

Etait l'amant

 

Trop sincère ton âme que mon esprit apprend

Tu es comme la muse du poéte

La délicatesse du moment

La Paul Valéry de Sète!

 

Nesci marc (bien avant la perte de vision)

Je remercie les urgences ophtalmiques du CHU Gui de Chauliac ainsi que l'hopital de jour du même service et particulierement Christelle Schneider ,Julien Plat ,Sophie Rivière le personnel soignant ,vous avez tous et toutes fait preuve d'une compétence et d'une humanité que je n'oublierais jamais ,grâce à vous je vois presque comme avant,merci de me permettre de publier à nouveau par mes propres moyens.

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Publié le par nesci marc
Publié dans : #poesie

Qu'est-ce qu'il me reste!

Des chansons de geste

Des moitiés de zeste

Quelque vestes

De beaux souvenirs

Un AVC......

Un double WC

Un rasoir à trois lames

Une pour me raser

La seconde pour penser

La troisième pour t'aimer

Un ex-président ectoplasme

Ordi,smartphone et tablette

De chocolat à 90 pour cent

Une omelette

La vue qui baisse

Sauf les caresses et le reste

Qui compte pour un mec

C'est l'histoire d'un .....

Un peu rital ,un peu Niçois

Qui aime les blondes

Mais pas que..quoique!

La salade.....et les farcis

La pastachuta ,les gnocchis

du pauvre à la Kartoffel

Le pays de la tour Eiffel

La poésie

La philosophie

La littérature

Celle qui fait des ratures

Dans mon existence terrienne

Qui me pose question

Qui suis-je

Où vais-je

Vers la fin

De la mienne

Et ce modeste texte

Où je copie Prévert

Comme un singe en Hiver

Qu'ils sont beaux

"Les enfants du paradis"

Sous la "brume" de ces modestes mots

Qui restent à "quai" comme ma putain de vie!

 

Marc Nesci (je m'ennuyais et j'ai écrit comme je pensais)

Marc en cas de publication par mes soins de ces brouillons écrits ne pourra répondre ni sur le blog ,ni sur facebook et sur le site Oasis et il s'en excuse par avance ,je publie ce jour pour lui en cochant ses abonnés,les réseaux sociaux ainsi que le site Oasis des Artistes!

Viviane pour Segolin183

 

Voir les commentaires

Publié le par nesci marc

Ravissante Marie,

Je t'ai pris la main délicatement

Entrant au pays des songes

Pour me mettre à rêver

 

A la beauté de la vie

Ce que tu donnes aux sentiments

En te disant un gros mensonge

Je ne suis pas si âgé

 

Pour te dire et t'écrire

 

Tu es si belle ....

Un visage d'ange

Au corps de déesse

Et un coeur à aimer

 

A coté de toi le ciel

Se veut pâle et étrange

Je m'appellerais caresse

Si tu le voulais....

 

Comme disait l'homme du plat pays

 

Je serais l'ombre de ton ombre

L'ombre de ton amour j'espère

Mais je sors de ce rêve songeur

Si merveilleux....

 

En revenant dans ma vie sombre

Où je devine les misères

Derrière mes lunettes à lueur

D'heureux!

 

Marc Nesci (jour de cessité partielle)

Transcrit par Viviane ma gentille voisine!

Voir les commentaires

Publié le par nesci marc
Publié dans : #poesie

Elle est à l'origine du monde

Pudiquement brune.....

Poétiquement blonde

       -----

Aujourd'hui

       -----

On aurait tout aperçu

Deviné l'arbre de vie.....

La grotte inconnue

        -----

Et l'interdit

        -----

La vallée profonde

Les rondeurs à la une

En forme de mapemonde

        -----

Sauf la nuit

        -----

Qu'est-elle devenue

Elle qui m'avait souri

Et n'est jamais venue

        -----

Disparue

        -----

Oui elle est à l'origine

De toutes les poésies

De toutes les élégies

        ------

Dans la rue

        ------

En délicieuse Ludivine

En tendre et douce amie

Et réconfortante Mamie

        ------

Et bienvenue

        ------

Tant que sera le monde

Le soleil accouchant d'une lune

Je vous aimerai brunes et blondes

         ------

A vous ,femmes câlines

         ------

Marc Nesci (un jour de canicule fin Aout 2016)

Voir les commentaires

Publié le par nesci marc
Publié dans : #Essai

J'ai cherché ma solitude

Tu l'as trouvé par habitude

I am alone....

 

Et par solitaire habitude

En fouillant ma poche

J'ai trouvé mon phone...

 

Pour te dire de manière prude

Je suis devenu moche

Depuis que tu m'as perdu

 

I am alone....

En mal de vertu

Je deviens mon clone!

 

Avec en plus de l'inquiétude

Ressembler à un fantoche

Tu la connais ma zone

 

C'est la solitude......

 

Marc Nesci (fin des vacances 2016)

Voir les commentaires

Publié le par nesci marc
Publié dans : #poesie

J'aime les filles aux yeux clairs

Qui dansent le long des golfes.....

Ravissantes en étoles de lumière

 

Ces blondes garçonnières.....

Qui peuplent nos fantasmes

En troublantes infirmières

 

Qui piquent nos corps et âmes

De bas résille en guêpière

Ravissants et affriolants........

 

Incessant défilé féminin d'hiver

Ourlé de quelque senteurs printanières

Qu'exhalent ces exquises femmes

 

Vous êtes trop belles,par trop altières

Sensuelles ,délicieuses et fières....

Je vous déteste d'un amour sincère

 

Marc Nesci (Aout 2016 )

 

Voir les commentaires

Publié le par nesci marc
Publié dans : #poesie

Je n'ai pas vu passer le temps

Aprés l'avoir conjugué tant et tant

Au participe passé comme au présent

 

Je n'ai pas vu passer le temps

J'ai même connu Yves Montand

Ainsi que Léo Ferré le chantant....

 

Avec le temps ,va tout s'en va!

Tout fout le camp....

Même l'sentiments

 

A l'galerie j'farfouille au dedans

La vie,un drôle de passe-temps

Comme un fer a passé et repassé.......

 

En froissant mes sentiments

Pour tout vous dire,finalement

Je n'ai pas vu passer le temps!

 

Marc Nesci (Aout 2016)

 

Voir les commentaires

Publié le par nesci marc
Publié dans : #poesie

Quand je serais squelette

N'ayant plus ni queue ni tête

Finies les amourettes.......

 

Je jouerai aux osselets

Avec mes potes du cimetière

Et j'espère une jolie silhouette

 

J'avais adoré le grand Georges

Et j'aurais bien aimé être

Enterré sur la plage de Sète

 

Mais hélas trop de tramontane

De Cers de Labech et d'Autan

L'île singulière au grand soleil

 

La douce patrie de Paul Valery

M'accueillera au cimetière marin !

La où je verrais les mouettes

 

Qui mangeront dans ma main

Nourissant le pique-assiètte

Pour des cérémonies d'ascète

 

Sur un plateau royal,les esthètes

Goûteront les spécialités locales

Buvant à la santé d'un modeste poète

 

Marc Nesci (fait avant l'attentat du 14 Juillet 2016)

 

 

 

 

Voir les commentaires

Publié le par nesci marc
Publié dans : #coup de gueule en rime

Si belle si douce ma Baie

Ma promenade à l'horizon

Je t'ai quitté à regret

Et je te retrouve meutrie

 

J'ai pleuré toute la nuit

Voyant les images à la télé

Les scrutant jusqu'à la déraison

N'imaginant pas une telle cruauté

 

Hommes,femmes enfants et bébés

S'étaient émerveillés avec passion

Du feu d'artifice sur la baie

Un abruti leur a ôté la vie

 

Ma "Nissa la Bella" si jolie

Je te pleure ,je t'ai pleuré

Je te pleurerai avec compassion

Mais je n'oublierai jamais.....

 

Et jamais je ne pardonnerai !

 

Marc Nesci ,authentique Niçois

SIEU NISSART

Voir les commentaires

Publié le par nesci marc
Publié dans : #poesie

La mémoire se perd dans l'eau

Lot de tendres souvenirs

Venir lire et aimer la poésie

 

Je me rappelle

 

Poésie sensuelle de ta peau

Peau sucrée à découvrir

Ouvrir des douces nuits

 

Tu étais si belle

 

Nuits où tu me fis ce cadeau

Dos magnifique à accueillir

Cueillir des plaisirs interdits

 

Tes yeux couleurs du ciel

 

Interdit mais je vous ai aimé aussitot

Tot le matin et la nuit en devenir

Venir pour vous aimer toute la vie

 

Beauté irréelle au goût de miel

 

Vie où en niant l'amour d'un Marco

Vous m'avez fait presque m'enfuir

Fuir vers des chimères et autre paradis

 

Quitte à en mourir ,Mademoiselle

 

Marc Nesci (Jour de canicule en été 2016)

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 > >>

Articles récents

Hébergé par Overblog